Collaboratives Cities, le Webdoc participatif qui nous tient en haleine.

 

Image

Réalisé par Maxime Leroy, soutenu par Ouishare et Co-produit par faberNovel.

Couch-surfing, carsharing, coworking, crowdfunding quésaco?

Ce sont les applications pratiques d’un nouveau modèle : l’économie collaborative. Le principe est d’échanger, de s’organiser, de travailler ensemble pour tirer partie d’une ressource essentielle “l’intelligence collective”.

Concrètement, ça donne des individus qui s’organisent pour dormir chez l’habitant lors d’un voyage à l’étranger, faire du co-voiturage, partager des repas. Jusqu’ici, l’idée est plutôt séduisante. Elle permet de faire des économies, tout en évoluant au sein d’un réseau, d’une communauté telle Ouishare, régie par les principes d’entraide de partage au service de l’action.

Aujourd’hui cela va plus loin, puisque ce système est appliqué à la finance, la production, la culture et l’éducation.

KissKissBangBang est une plateforme qui permet à tout créatif ayant un projet innovant de le présenter aux internautes qui pourront le financer si ils le plébiscitent. Une date limite pour la collecte est fixée. Le coût de chaque projet est estimé, et l’internaute peut suivre en temps réel la progression de la collecte. Un grand nombre de webdocu sont financés de cette manière, c’est d’ailleurs le cas de Collaboratives cities.

L’intelligence collaborative est présente jusque dans les milieux professionnels les plus dynamiques. L’agence de communication digitale 50A organise ainsi des séances de coworking dans le sud de la France. Elle acceuille égalements des start-up dans ses bureaux parisiens, rue de l’échiquier.

Régulièrement,elle met en place des barcamp, ces ateliers participatifs ouverts, où chacun apporte ses idées qui seront présentée au groupe, débattues, mises en relation. Cette synergie faire émerger des projets innovants et autorise de belles rencontres. Sortir d’un cadre de travail conventionnel afin que la créativité de chacun puisse mieux s’exprimer, la recette réussit à 50A qui définit l’intelligence collective: “parvenir ensemble à être plus performants”.

Aller à la rencontre d’une communauté active et internationale.

On l’aura compris, Collaboratives cities veut nous faire découvrir les activités des communauté Ouishare présentes à Paris, NewYork, Londres, Barcelone, Rome, Copenhague etc. Maxime Leroy, l’auteur du webdocu utilisera les services de l’économie participative tout au long de la réalisation, une manière de nous montrer concrètement que le système fonctionne et de nous inviter à entrer à notre tour dans la communauté! Nous pourrons suivre Maxime qui interviewera des entrepreneurs, des créateurs de start-up, utilisateurs ou experts de l’économie collaborative. Ce webdoc a été pensé pour offrir un bon niveau d’interactivité, c’est pourquoi les vidéos des interviews seront mises en ligne progressivement. Il sera possible à l’internaute de rentrer en contact avec les acteurs interviewés dans le webdoc, on salue cette initiative qui démontre la cohérence du projet sur le fond et sur la forme.

A l’heure où les réseaux sociaux sont incontournables, ce nouveau type d’économie paraît plus que jamais pertinent, au regard de la crise et du besoin prégnant de trouver des modèles durables. Il permet de créer du lien social puisqu’il s’agit d’utiliser les réseaux pour agir concrètement dans la vie réelle et permettre aux individus de créer, d’entreprendre ensemble. Quelle meilleure base pour développer les liens entre individus que de permettre?

Collaboratives cities est un projet de webdocu participatif actuellement en cours de réalisation. Il est prévu qu’il comporte plusieurs volets. Vous pouvez retrouver l’interview de Maxime Leroy sur le blog consommation collaborative.

http://consocollaborative.com/2539-collaborative-cities-le-webdocumentaire-dedie-a-leconomie-collaborative.html

 

 


4 responses to “Collaboratives Cities, le Webdoc participatif qui nous tient en haleine.

  • Helene Bienvenu

    Merci pour l’article mais ne dit-on pas couch-surfing plutôt ? Mais je tenterais bien le surfcouching aussi !😉

    • jflaceli

      À vrai dire, j’ai vu les deux sur le web, mais tu as raison, je vais opter pour couch-surfing et faire la correction, merci beaucoup Hélène. J’en profite pour te souhaiter une bonne année 2013 et te dire que j’adore le webdoc DETROIT, JE T’AIME que tu réalises avec Nora Mandray.

      • Helene Bienvenu

        Merci beaucoup ! Bonne année à toi (c’est là que je me rends compte que je ne sais pas qui tu es !), c’est drôle que l’on dise aussi le surf-couching, j’avoue que je ne l’avais jamais entendu avant mais pourquoi pas ! Super que tu connaisses Détroit je t’aime !😉 N’hésite pas à nous suivre sur nos réseaux pour te tenir au courant des avancées du projet ! A très bientôt ! Hélène

  • Helene Bienvenu

    Et bravo pour ton blog ! Belle découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :